Les investissements au Royaume-Uni sont-ils vraiment affectés par le Brexit ?

Notre base de données Industrie & Strategies sur l’investissement industriel mondial traque les investissements nationaux et étrangers de plus de 30 millions de dollars. Nos résultats sont limités car le secteur financier est supposé être plus touché que d’autres dans les commentaires généraux portant sur le Brexit. Par ailleurs, nous rassemblons des informations depuis 2016, date à laquelle le Brexit était déjà un facteur très important pour les investisseurs.

Nous avons effectué une comparaison entre le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne sur le nombre d’investissements et la part d’investissements direct à l’étranger depuis 2016.

Les résultats ne semblent pas porter un grave préjudice à l’économie britannique, mais produisent cependant un certain effet.

Dans les 3 pays, le nombre d’investissements diminue, le rythme est légèrement plus élevé pour le Royaume-Uni. En quatre ans, ils perdent leur première place au profit de l’Allemagne (n’oubliez pas que nos données incluent les investissements intérieurs).

Le 2ème graphique montre que cette baisse n’affecte pas les investisseurs étrangers qui quitteraient le Royaume-Uni (la part des IDE est plutôt stable). Il s’agit donc plus probablement d’une attitude de statu quo affectant les investisseurs nationaux et étrangers plus que des IDE quittant le pays en masse.  Il faudra un certain temps pour voir si le Royaume-Uni retrouve sa première position.

Un grand merci à nos sponsors : FivesEDF et l‘Institut de la réindustrialisation.