Début de reprise en 2010 ?

//Début de reprise en 2010 ?

Il est un peu tôt pour tirer des conclusions générales sur la conjoncture à travers les données de l’Observatoire de l’investissement de Trendeo. Nous constatons cependant en février 2010 un nombre net d’annonces d’emplois liées aux investissements nettement positif (8 649 créations nettes), en croissance tant par rapport au mois de janvier 2010 que par rapport à février 2009.

solde-fév-2010Solde net des annonces d’investissement et de désinvestissement, en emplois

Ce résultat positif résulte d’une croissance des annonces positives (+62,6% de janvier à février 2010, avec 18 542 annonces positives en février), graphique de gauche ci-dessous, alors que les annonces négatives n’augmentent que de 30% (graphique de droite ci-dessous, 9 893 suppressions d’emplois annoncées en février).

créations-fév-2010suppressions-fév-2010

$

$

$

$

$

$

$

$

$

Il peut y avoir plusieurs phénomènes qui incitent à relativiser cette apparente amélioration : certaines annonces positives notamment sont le fait de sociétés informatiques qui ont annoncé en janvier ou février leurs intentions d’embauches sur l’ensemble de l’année – si la conjoncture se dégrade, ces annonces ne se réaliseront sans doute pas. Il est également possible que des groupes aient suspendu leurs annonces de fermetures de sites et de réductions d’effectifs avant les élections régionales. Le mois d’avril pourrait donc voir un grand nombre d’annonces « rattraper » les annonces suspendues pendant les premiers mois de l’année.

Difficile donc de tirer des conclusions solides, en matière d’analyse de la conjoncture globale, à partir des données ici présentées. On note cependant avec intérêt que pour ce qui est de la filière des emplois « verts », que nous suivons avec une attention particulière, elle continue à se développer en janvier et février comme le montre le graphique ci-dessous :

verts-fév-2010

*

On lira enfin, concernant la conjoncture française, un article plutôt élogieux du New York Times du 7 mars 2010,  qui présente la France comme un amortisseur de chocs au sein de l’économie européenne.

$

2016-11-04T12:39:39+00:008 mars 2010|Non classé|