C’était la question à laquelle David Cousquer, gérant de Trendeo, était invité à répondre sur LCI le 5 mai dernier.

La question se pose à la suite de la décision prise par STX de vendre ses chantiers européens. Les chantiers ont un carnet de commandes plutôt satisfaisant et des repreneurs devraient être trouvés. Il faut savoir si ces repreneurs seront français, dans le cadre d’une solution au montage complexe ou si STX vendra plus rapidement, éventuellement à faible prix, à des repreneurs étrangers.

Entre les deux solutions, un portage temporaire par l’État peut-il permettre une solution de reprise plus satisfaisante ?