L’université de Yale a publié un classement des performances environnementales de 149 pays, selon 25 critères qui vont de la qualité de l’eau potable (% de la population qui ont accès à de l’eau potable) à la quantité de CO² rejeté en passant par les subventions agricoles.

Pour la France, les plus mauvais scores sont dûs à la protection des espèces marines (selon la méthodologie adoptée, la part protégée des eaux territoriales françaises est trop faible), ou à une réglementation contre les pesticides insuffisante.

Il reste que le classement français est plutôt favorable, si on le compare au classement de l’Allemagne (13ème), du Royaume-Uni (14ème) ou des Etats-Unis (39ème). La Belgique est apparement choquée de sa 57ème place. On peut aussi relever que les douze derniers pays sont africains.

Le site internet créé pour l’occasion offre de nombreuses possibilités de navigation et une cartographie des résultats :

Au delà des classements, le rapport entend jouer un rôle de sensibilisation des dirigeants de la planète, en soulignant quelques faits saillants remarquables, tels que le fait que la Chine a dépassé les USA pour la quantité de gaz à effet de serre émis ou le rythme alarmant de fonte de la glace arctique.

Le rapport a été rédigé par le centre d’étude des politiques de l’environnement de l’université de Yale.