L’emploi industriel en France, moins concentré que l’emploi dans les startups

Accueil/Industrie, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Trendeo/L’emploi industriel en France, moins concentré que l’emploi dans les startups

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain. Le billet précédent reliait les villes dynamiques en startups et leur part de la population étudiante. Aujourd’hui nous passons à l’emploi industriel, nettement moins concentré dans les grandes villes.

Il y a donc un lien assez marqué entre métropoles et startups, et direct : les startups se localisent dans les métropoles accueillant des étudiants.

Les données sur l’emploi industriel montrent plutôt un lien inverse.

Pour les données sur l’emploi industriel, ne sont retenues ici que les créations d’emplois pour des activités industrielles, pas l’ensemble des emplois des entreprises du secteur industriel. Ne sont donc pas pris en compte, en première approche, les emplois de R&D, les points de vente, les quartiers généraux et la logistique.

Les données restent cependant significatives au sens où 80% des près de 300 000 emplois créés dans les secteurs industrie manufacturière, énergie, eaux et traitement des déchets, sont des emplois industriels (le deuxième type d’activité, dans ces secteurs, la R&D, représente 7% des emplois).

Le graphique ci-dessous donne les vingt premières zones d’emplois pour le nombre d’emplois industriels créés de 2009 à 2017. De plus nombreuses villes de taille moyenne figurent dans ce classement que pour les startups : de fait, dans les 20 premières zones d’emploi pour les créations d’emplois industriels, on ne trouve 9 des 18 métropoles et assimilées (15 EPCI plus Aix-Marseille, Lyon, et Paris), alors qu’on retrouvait 15 de ces métropoles dans les 20 premières zones pour les startups.

emploi industriel france

Vingt premières zones d’emplois par nombre d’emplois industriels accueillis de 2009 à 2017. Données Observatoire de l’emploi et de l’investissement Trendeo.

De fait, si l’on calcule l’indice de Herfindahl pour les emplois industriels, il est de 102, alors que l’indice de Herfindahl pour les startups est de 1611 : l’emploi industriel est beaucoup mieux réparti entre les zones d’emploi françaises que les startups.

 Billet suivant : Les zones dynamiques de l’emploi industriel …