Les emplois en R&D de 2009 à 2013, à travers l’observatoire de l’emploi et de l’investissement de Trendeo

//Les emplois en R&D de 2009 à 2013, à travers l’observatoire de l’emploi et de l’investissement de Trendeo

Industrie et technologies a publié hier des données sur la R&D en France de 2009 à 2013, issues de l’observatoire de l’emploi et de l’investissement de Trendeo. Nous reproduisons ci-dessous les données que nous avions communiquées au journal.

i&tL’article d’Industrie et technologies se trouve en ligne sur le site du journal.

L’observatoire de l’emploi et de l’investissement de Trendeo comptabilise les investissements créateurs d’emplois, et les désinvestissements destructeurs d’emplois, et ce depuis 2009. Les opérations sont recensées dans le cadre d’un travail de veille continu, à partir d’un panel de plusieurs centaines de sources. Les données collectées sont classées par secteur d’activité, région, pays d’origine, mais également par la fonction principale de l’établissement : centre d’appels, industrie, R&D… La base constitue une sorte de maquette de l’économie française, accessible à ses abonnés.

Nous avons donc, depuis 2009, une bonne vision de l’évolution des créations et suppressions d’emplois dans les centres de R&D. Nos données ne sont pas exhaustives : des emplois de R&D peuvent être disséminés dans des centres de production ou de service ; des petites opérations peuvent nous échapper. Néanmoins, les définitions que nous employons depuis 2009 n’ont pas changé, et l’évolution du nombre des centres de R&D ainsi que de l’emploi lié à la R&D, reflétée par nos chiffres, est très probablement représentative de l’évolution des emplois de R&D en France.

Données principales 2009-2013

De 2009 à 2013, les activités de R&D ont créé 25 444 emplois, soit 3,3% du total des emplois créés recensés par l’observatoire de l’emploi et de l’investissement de Trendeo.

Cette activité résulte de 427 investissements, qui ont donc créé en moyenne 60 emplois par opération.

Sur la période 2009-2013, 80% de ces emplois sont créés par le secteur privé, et 20% par le public. Dans les créations du secteur privé, l’industrie manufacturière et l’énergie représentent près de 62% des créations d’emplois.

Dans le même temps, 137 fermetures de sites ou réductions d’effectifs dans des centres de R&D ont supprimé 13 830 emplois.

La R&D a donc créé, dans l’ensemble, 11 613 emplois nets depuis 2009.

Ces emplois ne sont pas répartis régulièrement dans le temps, et l’on constate depuis 2009 une tendance à la baisse des créations (cf. graphe).

emlpoi r&d france recherche et développement

On peut même craindre que, pour la première fois depuis 2009, les activités de R&D suppriment en France plus d’emplois qu’elles n’en auront créés.

 

Deux secteurs ont supprimé plus de 500 emplois nets en R&D depuis 2009 : l’informatique, optique et électronique, qui a supprimé 538 emplois nets et surtout l’industrie pharmaceutique, avec 1 081 emplois nets supprimés.

Localisation

Trois régions : l’Île-de-France (30%), PACA (12%) et Midi-Pyrénées (10%), capturent à elles-seules 50% des emplois en R&D sur la France.

carte localisation r&d emplois 2009 2013 trendeoRépartition des créations d’emplois en R&D, 2009-2013

Pour plus de renseignements sur ces données ou sur l’observatoire de l’emploi et de l’investissement de Trendo, [button link= »http://www.trendeo.net/contact/ » linkTarget= »_blank » color= »green »]contactez nous[/button] .

 

2017-01-06T17:22:59+00:0011 décembre 2013|Conjoncture|