L’investissement et les filières vertes en France au troisième trimestre 2011

/, Trendeo/L’investissement et les filières vertes en France au troisième trimestre 2011

La conjoncture au troisième trimestre 2011

Nos données indiquaient un début de reprise au second trimestre, qui se poursuit au troisième trimestre, toujours sur un rythme très lent et selon des modalités différentes. En effet, depuis 2009, l’amélioration progressive de la situation provenait de la baisse des suppressions d’emplois, les créations restant à peu près stables. En 2011, la poursuite de l’amélioration provient d’une baisse accélérée des suppressions d’emplois alors que les créations d’emploi se réduisent également. L’impression qui ressort est donc celle d’un attentisme important : les décisions d’investir ou de désinvestir semblent suspendues. Cela prolonge donc l’incertitude sur la tendance pour la fin de l’année et pour 2012.

Par secteur, on note que l’industrie manufacturière a recommencé à supprimer des emplois au troisième trimestre, alors que les services comme le commerce et les centres d’appel restent sur une tendance positive. Parmi les filières vertes, le solaire est en très forte baisse sur toute l’année 2011.

emplois créés ou supprimés dans les annonces d'investissement relevées par TrendeoCréations, suppressions et solde net des emplois liés aux annonces d’investissement et de désinvestissement recensées par l’observatoire de l’investissement de Trendeo, données sur base trimestrielle.
(encadré bleu : solde net annuel des emplois créés ou supprimés, 3 premiers trimestres pour 2011)

 

 

Le solde net des emplois créés ou supprimés pour l’ensemble de l’économie

Le solde des emplois créés ou supprimés en lien avec les décisions d’investissement et de désinvestissement annoncées, connaît une évolution positive mais modeste.

Les créations d’emploi sont en diminution de 33% au troisième trimestre 2011 par rapport au troisième trimestre de 2010, avec 20 000 créations annoncées de juillet à septembre 2011 contre 30 000 au deuxième trimestre 2010.

 créations d'emplois liées aux annonces d'investissement recensées en France par TrendeoCréations d’emplois liées aux annonces d’investissement recensées par l’observatoire
de l’investissement de Trendeo depuis janvier 2009, données sur base trimestrielle.

 

Les suppressions d’emploi connaissent une baisse de 66%, avec plus de 15 000 suppressions annoncées au troisième trimestre 2011, contre 44 000 au troisième trimestre 2010.

Suppressions d'emplois liées aux désinvestissements annoncés en France et relevées par TrendeoSuppressions d’emplois liées aux annonces de désinvestissement recensées par
l’observatoire de l’investissement de Trendeo depuis janvier 2009, données sur base trimestrielle.

 

 

Le solde net trimestriel des emplois créés ou supprimés est donc positif, avec 5 000 emplois créés au 3ème trimestre 2011 contre 14 000 emplois nets supprimés au 3ème trimestre 2010.

 Solde net des emplois créés ou supprimés selon les annonces d'investissement ou de désinvestissement relevées par Trendeo en FranceSolde net trimestriel des annonces de créations et de suppressions d’emplois liées aux annonces recensées par l’observatoire de l’investissement de Trendeo depuis janvier 2009.

Analyse du troisième trimestre par secteur

Ce sont les services qui soutiennent l’investissement, comme l’indique le tableau ci-dessous. Le commerce, les centres d’appels (autres services) et les services liés aux technologies de l’information sont les trois premiers secteurs créateurs nets d’emplois. L’industrie manufacturière, qui avait recommencé à créer faiblement des emplois au deuxième trimestre, en supprime à nouveau. L’analyse détaillée montre que l’automobile continue à créer des emplois au troisième trimestre. Les principaux secteurs industriels qui suppriment des emplois sont la métallurgie, l’industrie pharmaceutique, le textile et l’aéronautique.

Par rapport à la même période de 2010, deux secteurs sont en forte amélioration : l’information et la communication, qui passe de 66 emplois nets à 1 270 emplois nets créés et le secteur transport/logistique, qui passe de 482 emplois net supprimés à 587 emplois nets créés. Les deux secteurs dont la dégradation est la plus forte sont l’industrie manufacturière, qui supprime 3 700 emplois nets alors qu’elle en créait plus de 700 au troisième trimestre 2010, et le commerce, qui ne crée que 2 300 emplois nets au troisième trimestre 2011 au lieu de près de 8 000 un an auparavant.

 Secteur

Création 

Suppression 

Solde net 

Commerce

3 652

-1 263

2 389

Autres services (y/c centres d’appels)

2 030

-685

1 345

Information et communication

1 680

-410

1 270

Hébergement et restauration

1 597

-351

1 246

Santé humaine et action sociale

1 863

-753

1 110

Électricité et gaz

1 091

-15

1 076

Conseils et services spécialisés

671

-32

639

Transports et logistique

1 167

-580

587

Activités immobilières

530

-20

510

Administration publique

448

-3

445

Eau et déchets

31

31

ND et extra-territorial

88

-70

18

Industries extractives

4

4

Enseignement

6

-25

-19

Arts et spectacles

24

-159

-135

Bâtiment et travaux publics

422

-819

-397

Agriculture, sylviculture et pêche

-615

-615

Activités financières et d’assurance

520

-1 217

-697

Industrie manufacturière

4 368

-8 068

-3 700

Total général

20 192

-15 085

5 107

Solde net des annonces de créations et de suppressions d’emplois liées aux annonces recensées par l’observatoire de l’investissement de Trendeo au troisième trimestre 2011.

Le cas particulier des filières vertes

Nous suivons, selon des modalités spécifiques[1], les filières vertes en France. En mars dernier, nous avions repéré que les filières vertes avaient supprimé plus d’emplois qu’elles n’en avaient créés, pour la première fois depuis 2009. L’annonce, fin septembre, de la création de 1 000 emplois par Areva au Havre, dans le cadre de l’appel d’offres sur les éoliennes en mer, permet de renouer avec une tendance à la hausse.

 Evolution des emplois liés aux investissements verts suivis par Trendeo en FranceEmplois créés ou supprimés dans les filières vertes suivies
par l’observatoire de l’investissement de Trendeo.

 

Le détail par filières fait apparaître une forte baisse de l’activité dans le secteur solaire. En 2010, les investissements dans le secteur solaire avaient créé près de 2000 emplois directs. En 2011, le total des trois premiers trimestres n’atteint pas la centaine d’emplois créés.

 

 Emplois liées aux investissements dans le secteur solaire, selon les annonces relevées en France par TrendeoEmplois créés ou supprimés dans le secteur solaire.

 

 

Les résultats régionaux

 

La Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais et l’Aquitaine sont en tête des créations d’emploi au troisième trimestre. Midi-Pyrénées connaît une baisse d’activité au troisième trimestre, mais reste parmi les trois régions ayant créé le plus d’emplois, derrière l’Aquitaine et la Pas-de-Calais. L’Île-de-France, la Lorraine et la Picardie ont accumulé les plus fortes pertes d’emploi depuis le début de l’année 2009.

 

 Secteur

 Création

 Suppression

 Solde net

Commerce

3 652

-1 263

2 389

Autres services (y/c centres d’appels)

2 030

-685

1 345

Information et communication

1 680

-410

1 270

Hébergement et restauration

1 597

-351

1 246

Santé humaine et action sociale

1 863

-753

1 110

Électricité et gaz

1 091

-15

1 076

Conseils et services spécialisés

671

-32

639

Transports et logistique

1 167

-580

587

Activités immobilières

530

-20

510

Administration publique

448

-3

445

Eau et déchets

31

31

ND et extra-territorial

88

-70

18

Industries extractives

4

4

Enseignement

6

-25

-19

Arts et spectacles

24

-159

-135

Bâtiment et travaux publics

422

-819

-397

Agriculture, sylviculture et pêche

-615

-615

Activités financières et d’assurance

520

-1 217

-697

Industrie manufacturière

4 368

-8 068

-3 700

Total général

20 192

-15 085

5 107

Solde trimestriel net des emplois créés ou supprimés par région, hors annonces non localisées[2].

 


[1] Nous identifions spécifiquement les projets des filières suivantes : Solaire ; Méthanisation, biomasse et biogaz ; Recyclage et dépollution ; Éolien ; Véhicule électrique ; Biomatériaux et écoconstruction ; Bois chauffage ; Biocarburants ; Géothermie et aérothermie.

[2] Les données régionales ne tiennent pas compte des investissements et désinvestissements « non localisés » – les opérations concernant plusieurs établissements d’un groupe que nous rattachons, faute d’en connaître le détail, au siège national.

2016-11-04T12:39:17+00:0024 octobre 2011|Conjoncture, Trendeo|