juin 2017

Réorganiser le continuum hyper-industriel ?

2017-06-21T08:39:02+00:00 23 juin 2017|Industrie, métropoles, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Veille|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain.  Le billet précédent présentait l’industrie du futur comme un facteur de encourageant à la (re)localisation d’activités industrielles dans les pays développés. A la suite de ce billet, nous suggérons quelques voies d’organisation territoriale pour favoriser le développement d’activités industrielles. ∴ […]

L’industrie du Futur, un facteur de relocalisation des activités industrielles

2017-06-21T08:00:20+00:00 21 juin 2017|Industrie du Futur, Industrie mondiale, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Trendeo, Veille|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain.  Le billet précédent discutait des facteurs de localisation des investissements industriels. Ici nous avançons l’idée que l’industrie du futur va favoriser la (re)localisation d’activités industrielles dans les pays développés. ∴ […]

Les facteurs de localisation des activités industrielles

2017-06-21T08:01:14+00:00 19 juin 2017|Industrie, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Trendeo|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain.  Le billet précédent montrait que les emplois “en col blanc” du secteur industriel sont également métropolitains, par opposition aux emplois de production. Ici nous discutons des facteurs de localisation des investissements industriels. ∴ […]

Les emplois tertiaires du secteur industriel sont concentrés dans les métropoles

2017-06-19T15:42:41+00:00 16 juin 2017|Industrie, métropoles, Observatoire de l'investissement Trendeo, Trendeo|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain.  Le billet précédent évoquait la piste des études monographiques, à partir de l’exemple des liens entre Airbus et d’autres sociétés, à Toulouse. Ici nous montrons que les emplois “en col blanc” du secteur industriel sont également métropolitains, par opposition aux emplois de production. ∴ […]

Un écosystème Airbus à Toulouse

2017-06-16T11:21:54+00:00 14 juin 2017|Conjoncture, métropoles, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Trendeo|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain.  Le billet précédent montrait que, par rapport à leur population employée, ce sont des villes moyennes qui sont championnes de l’emploi industriel. Ici nous évoquons une autre méthode d’analyse des écosystèmes industriels, qui consisterait à rentrer dans le détail des liens entre acteurs locaux. Par exemple sur les liens entre Airbus et d’autres sociétés, à Toulouse. ∴ […]

Les zones plus ou moins dynamiques pour l’emploi industriel en France

2017-06-13T10:24:55+00:00 12 juin 2017|Conjoncture, Industrie, métropoles, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Trendeo|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain.  Le billet précédent montrait que l’emploi industriel est nettement moins concentré dans les grandes villes que ne le sont les startups. Ici nous montrons que par rapport à leur population employée, ce sont des villes moyennes qui sont championnes de l’emploi industriel. ∴ […]

L’emploi industriel en France, moins concentré que l’emploi dans les startups

2017-06-13T10:22:44+00:00 8 juin 2017|Industrie, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Trendeo|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain. Le billet précédent reliait les villes dynamiques en startups et leur part de la population étudiante. Aujourd’hui nous passons à l’emploi industriel, nettement moins concentré dans les grandes villes. ∴ Il y a donc un lien assez marqué entre métropoles et startups, et direct : les startups se localisent dans les métropoles accueillant des étudiants. […]

Startups et population étudiante, un lien fort

2017-06-08T10:29:47+00:00 6 juin 2017|Industries & Stratégies, Observatoire de l'investissement Trendeo, startups, Territoires, Trendeo|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain. Le billet précédent montrait que les startups sont présentes massivement dans les métropoles françaises. Ici nous essayons de montrer que plus encore que la taille de la ville d’accueil, c’est la part de la population étudiante qui semble compter dans le dynamisme en matière de création de startups. ∴ […]

Startups, métropoles et villes moyennes

2017-06-07T09:27:51+00:00 5 juin 2017|Industries & Stratégies, métropoles, Observatoire de l'investissement Trendeo, startups, Territoires, Trendeo|

Suite de notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain. Après un billet consacré à présenter notre série sur les écosystèmes industriels en milieu métropolitain, nous abordons le thème des startups, qui fournissent un point de comparaison intéressant avec l’activité industrielle. Elles sont principalement présentes dans les métropoles françaises. ∴ […]

octobre 2016

De nouveau des usines en France ? Les données Trendeo du deuxième semestre 2016

2017-06-21T07:50:36+00:00 4 octobre 2016|Observatoire de l'investissement Trendeo, Veille|

Depuis 6 mois, l'économie française a créé plus d'usines qu'elle n'en a détruit. L'information ressort de la nouvelle note de conjoncture publiée par Trendeo. Cette note a été diffusée à nos abonnés, et certains éléments ont été repris par la presse. Deux articles notamment, l'un dans le Monde (La France cesse de perdre ses usines), l'autre dans Les Échos (L’industrie française a mis fin à l’hémorragie des usines.) Un autre article des Échos reprend une partie de nos données sur l'impact de la présidentielle sur les annonces de créations et de suppressions d'emplois. Au vu de l'exemple de 2012, il est fort ! Notre note contient enfin des données sur les quinze métropoles françaises, classées selon des critères de créations d'emplois, de nombre de startups et de levées de fonds.

juin 2016

Les villes riches en startups, dans les Échos

2016-11-04T12:38:53+00:00 21 juin 2016|Observatoire de l'investissement Trendeo, startups, Technologies, Territoires|

Dans une note préparée pour le journal Les Échos et diffusée à nos abonnés, nous avons analysé la répartition de plus de 1 400 startups détectées par l'observatoire Trendeo de l'emploi et de l'investissement. Quelques résultats sont attendus, comme les bonnes places de Paris, Lyon, Toulouse ou Bordeaux en termes de nombre de startups comme de nombres d'emplois dans des startups. Plus surprenant, des villes comme Montpellier ou Lannion apparaissent bien classées si l'on tient compte de la taille de leur bassin d'emploi. La carte ci-dessous se retrouve avec le reste de l'article sur le site des Échos dans un article signé de Julie Chauveau. startups villes france

mai 2016

Les startups recensées par Trendeo dans l’Expansion

2016-11-04T12:38:53+00:00 2 mai 2016|Cartographie, Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, startups|

L'Expansion du mois de mai 2016 consacre un excellent dossier aux promesses de la French Tech. On y retrouve  des articles sur le potentiel de créations d'emplois des startups françaises, un point sur  leurs relations avec les grands groupes, les levées de fonds 2015, la bataille mondiale pour l'attraction de ces sociétés à forte croissance... Trendeo a eu la chance et le plaisir de contribuer à ce dossier via un article de Stéphanie Benz, le numérique au secours de l'emploi. Y figure notamment une carte des principales zones d'implantation des startups françaises repérées par Trendeo en 2014 et 2015.  Au total, comme le rappelle l'article, Trendeo a recensé 1 017 startups dans cette période, pour un total de 18 635 emplois créés. Les abonnés de l'observatoire Trendeo ont bien sûr accès à la liste intégrale de ces startups. L'article liste les principales créatrices d'emplois et les positionne sur une carte de France.

Des données Trendeo sur les investissements verts en Conseil des ministres

2016-11-04T12:38:53+00:00 2 mai 2016|Conjoncture, Développement durable, Observatoire de l'investissement Trendeo, Trendeo|

Au Conseil des ministres du 6 avril dernier, la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, Ségolène Royal, a présenté une communication relative aux emplois de la croissance verte, technologies vertes et territoires à énergie positive. Une bonne partie des données présentées provenait de l'observatoire de l'emploi et de l'investissement de Trendeo, sollicité par les services du ministère. Le dossier de presse mentionne ainsi que l'année 2015 a été une année de reprise pour les investissements verts : "En 2015, les investissements verts recensés par Trendeo marquent une progression des créations potentielles d’emplois de 72% par rapport à 2014. Depuis 2009, les différents secteurs verts, ou durables, ont beaucoup évolué. La filière solaire, qui tenait le premier rang en 2009, s’est essoufflée après la grave crise traversée par les acteurs du photovoltaïque [...]. Le doublement récent de l'appel d'offres photovoltaïque par Ségolène Royal, devrait toutefois relancer fortement la filière en générant 1 milliard d'euros d'investissements et plus de 5000 emplois. Depuis les annonces des premiers appels d’offres pour l’éolien en mer, en 2012, l’éolien s’impose maintenant comme la première filière ENR." Juste derrière, en 2015, les activités de recyclage et de dépollution ont permis la création de 1.200 emplois nets. Les activités de méthanisation représentent un flux régulier de créations d’emplois. Le véhicule électrique représente une filière [...]

novembre 2015

Trois indicateurs Trendeo au vert pour la fin d’année 2015

2016-11-04T12:38:54+00:00 3 novembre 2015|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Trendeo|

Pour le journal l'Expansion, nous avons mis à jour trois indicateurs de l'état de l'économie française à fin 2015, tous trois en amélioration par rapport à l'année précédente : Le solde net des emplois créés et supprimés s'améliore. Sans atteindre les niveaux de 2010/2011, les créations nettes d'emplois s'élèvent enfin au dessus du zéro ; Par rapport au troisième trimestre 2014, il y a plus d'ouvertures d'usines annoncées (37 contre 33), et moins de fermetures (39 contre 45). Le solde reste légèrement négatif, mais s'améliore incontestablement ; Les levées de fonds s'accroissent en nombre et en montant, avec 144 levées de fonds identifiées pour un montant de 1,1 milliards d'euros, contre 96 levées de fonds et 475 M€ au troisième trimestre 2014. Le journal a publié ces données dans l'infographie reproduite ci-dessous :  

octobre 2015

Le premier semestre 2015 de l’emploi et de l’investissement vu par Trendeo

2017-03-23T22:44:03+00:00 2 octobre 2015|Observatoire de l'investissement Trendeo, Trendeo|

Nous venons de diffuser à nos abonnés et à la presse notre analyse de l'emploi et de l'investissement au premier semestre 2015. Les Échos et le Monde en ont rendu compte (lire les articles référencés sur notre page Presse). Le constat est que la conjoncture s'améliore indéniablement. Néanmoins, cela ne suffit pas à recréer des emplois, notamment dans l'industrie. Nous avons mis en évidence quelques filières de petite taille porteuses d'emplois, y compris dans l'industrie (drones, LEDs, impression 3D, robotique...)  

septembre 2015

Les relocalisations dans Le Monde : un phénomène encore très marginal

2017-03-31T17:51:55+00:00 10 septembre 2015|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Trendeo|

Le Monde publie un article de Denis Cosnard consacré aux relocalisations ("« Made in France » : le bilan des relocalisations terni par le fiasco de Loiselet").  Les données fournies par Trendeo confirment la tonalité générale de l'article : les relocalisations restent un phénomène marginal. Les Assises du Produire en France ne sont pas pour autant inutiles. Mais la réalité des chiffres montre que l'attractivité du site France dépend de paramètres de longs termes : coût de l'énergie, salaires, formation... Un extrait de l'article : "De fait, la fuite des usines a commencé à se calmer. En 2009, au plus fort de la crise, plus de 12 000 emplois avaient été supprimés en France dans le cadre d’un transfert vers l’étranger, selon les pointages du cabinet Trendeo. Cela représentait plus de 6 % des postes rayés de la carte. Depuis, ce taux est redescendu autour de 2,5 % à 3 %, et seuls 1 350 emplois délocalisés ont été recensés par Trendeo au cours des huit premiers mois de l’année. « Pour 15 emplois délocalisés, on ne compte en moyenne qu’un poste relocalisé » David Cousquer, gérant de Trendeo Mais si elles délocalisent moins, les entreprises tricolores reviennent en France de façon encore très timorée. Depuis janvier 2009, moins de 2000 emplois ont été rapatriés, soit… 0,2 % des emplois créés recensés par Trendeo. « Pour 15 emplois délocalisés, [...]

juin 2015

Les ETI retrouvent le moral

2017-03-31T17:47:25+00:00 26 juin 2015|Observatoire de l'investissement Trendeo|

C'est le titre d'un article des Échos publié ce jour, rédigé par Julie Chauveau.  L'article s'appuie sur une étude de la BPI qui montre une augmentation des carnets de commandes. L'article mentionne aussi des données communiquées par Trendeo : "Sur le terrain, la société Trendeo, qui scrute l’ensemble des annonces rendues publiques par les sociétés et réalise des analyses pour le Meti (ex-Asmep ETI), a calculé dans son Observatoire de l’investissement que les ETI ont créé presque 3.000 emplois net depuis le 1er avril , «  pendant que les grands groupes en ont supprimé un peu plus de 6.000 en net  », affirme David Cousquer. Au premier trimestre également, le solde net était positif de plus de 2.600 entre les créations et les destructions d’emplois. Et de citer le groupe alsacien Punch, qui compte doubler sa production de boîtes de vitesses, ou un groupe d’ingénierie lyonnais Eras, qui a annoncé le recrutement de 80 personnes." De fait, le solde net des emplois créés et supprimés par les ETI a doublé entre le premier semestre 2015 et le premier semestre 2014, passant de 3 128 emplois nets à 6 866 emplois nets. En phase de reprise, les ETI sont plus rapides à recréer des emplois que les grands groupes, comme nous l'avions noté dans une note publiée récemment par le METI.

mars 2015

Les effets du nouveau découpage régional

2016-11-04T12:38:54+00:00 9 mars 2015|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires|

Depuis janvier 2009, l'observatoire de l'emploi et de l'investissement de Trendeo recense les annonces de créations et de suppressions d'emplois dans tous les secteurs de l'économie française. Nous venons de diffuser à nos clients une note sur la conjoncture de l'économie française en ce début d'année 2015. La presse en a repris quelques éléments, dont notre analyse sur les conséquences du nouveau découpage régional sur le dynamisme des différentes régions. Vous trouverez en attachement un article des Échos, comprenant de belles cartes avec les nouveaux découpages régionaux. La Tribune a également publié un article mettant en avant d'autres données. Cette année, nous proposons aux organismes qui le souhaitent une présentation en deux heures de cette note de conjoncture (deux à trois heures, avec questions/réponses), assurée par David Cousquer, créateur et gérant de Trendeo. Nous sommes convaincus que, dans la perspective des prochaines fusions de régions, l'observatoire Trendeo de l'emploi et de l'investissement offre une opportunité unique de mettre en place immédiatement un outil commun d'analyse et de positionnement des territoires.  

octobre 2014

L’emploi et l’investissement en octobre, une interminable reprise

2016-11-04T12:38:54+00:00 20 octobre 2014|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Veille|

L’emploi ne repart pas suffisamment et la légère amélioration constatée est fragile. Depuis la fin 2012, aucun trimestre ne s’est terminé, dans notre observatoire, avec un solde positif des créations et suppressions d’emplois. L’année 2014 risque d’être aussi mauvaise que 2013 en matière d’emplois, insuffisante à la réduction du chômage. Cette note présente cinq points forts en ce début du dernier trimestre 2014 : 1.L’emploi global est toujours déprimé. Sur la fin d’année, les suppressions accrues du secteur public annulent le très timide redressement de l’activité du secteur privé ; 2.L’industrie manufacturière poursuit une amélioration très lente. Le taux de remplacement des usines qui ferme par de nouvelles usines, se redresse ; 3.Pour le deuxième trimestre consécutif, le commerce perd des emplois, en net. C’est le fruit d’une tendance lourde d’autant plus dommageable, que le secteur était jusque là notre premier secteur en termes de création d’emplois ; 4. Les ETI (entreprises de taille intermédiaire) continuent de créer des emplois, alors que les grands groupes en suppriment 5. Pour la première année, Trendeo suit les levées de fonds et identifie les startups de façon spécifique. La répartition des startups par secteur montre la position primordiale du logiciel. Géographiquement, c’est en Île-de-France que ces sociétés émergent. En 2014, les startups représentent 5,5% des créations d’emplois privés. Tous ces points montrent [...]

avril 2014

février 2014

L’emploi et l’investissement en France en 2013, vus par Trendeo

2016-11-04T12:38:54+00:00 7 février 2014|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires|

Les lignes qui suivent ouvrent une synthèse plus longue que nous venons de diffuser à nos clients. Nous y livrons un aperçu global de l’économie française au début de l’année 2014. Les données commentées sont celles de l'Observatoire de l'emploi et de l'investissement, un outil de veille commerciale autant que d'analyse économique et territoriale, accessible par abonnement. La presse a repris certains éléments de notre analyse, notamment Le Monde, Les Échos ou encore l'Usine Nouvelle. Ces articles sont recensés sur une page spéciale. Début 2013, nous écrivions que l’économie française « s’installe dans une période dépressive ». Douze mois plus tard, nous sommes toujours malheureusement, dans une conjoncture déprimée, avec très peu de signaux positifs. La reprise qui a suivi la crise de 2008-2009 a été interrompue à la mi-2011 et nous sommes depuis sur une pente descendante ininterrompue. Début 2014, l’économie française reste mal orientée selon les données que nous collectons quotidiennement. D’autres indicateurs corroborent nos observations. On peut ainsi mentionner l’indice Markit des acheteurs, qui, pour le mois de janvier, reste en dessous du seuil de 50 qui indique une croissance de l’activité. Cette dépression n’est pas violente, elle n’en est que plus pernicieuse. La tonalité générale est morose. Les suppressions d’emplois sont stables, plus faibles qu'en 2009. De fait, la mauvaise orientation de l’économie est invisible, elle prend sa [...]

octobre 2013

Délocalisations et relocalisations en France, octobre 2013

2017-01-06T17:30:39+00:00 15 octobre 2013|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo|

Nous avons été interrogés par France 2 sur les délocalisations et relocalisations en France. Voici les éléments que nous avons apportés. Les chiffres des relocalisations pour l’année 2013 sont encore faibles : 70 emplois relocalisés en 2013, au 4 octobre 2013. Cela représente une baisse par rapport à 2012. De fait, les opérations de relocalisation sont encore rares.   La tendance plus encourageante est plutôt, pour 2013, la baisse des délocalisations, qui détruisent 60% d’emplois en moins cette année. Depuis 2009, les délocalisations sont en réduction assez sensible alors que les relocalisations constituent un phénomène stable et nettement moins important. Les relocalisations ne représentent en effet qu’un peu moins de 5% des emplois délocalisés depuis 2009. L'ampleur future des relocalisations dépendra de plusieurs facteurs comme la croissance du marché français, la robotisation de la production ou l’usine intelligente. Tout ce qui peut conduire à une montée en gamme de la production sera favorable aux relocalisations. Ci-dessous la vidéo du journal de 13h de France 2, le 8 octobre (cliquer sur l'image) :

septembre 2013

Les Entreprises de Taille Intermédiaire, plus créatrices d’emplois dans la crise que les grandes entreprises

2016-11-04T12:38:54+00:00 26 septembre 2013|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires|

C'est la conclusion d'une étude réalisée par Trendeo et présentée le 25 septembre 2013 lors d'un forum organisé par l'ASMEP-ETI. Le résultat principal est que, de 2009 à 2013, les ETI ont créé près de 80 000 emplois nets, alors que les grandes entreprises ont supprimé près de 60 000 emplois nets. La note disponible en téléchargement sur notre site permet de détailler ces résultats et avance quelques éléments d'explication.

France, septembre 2013, une économie « à la cape »

2017-01-06T17:32:28+00:00 18 septembre 2013|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires|

« Lorsque le navire est à la cape, le vent et la mer arrivent généralement par le travers, la vitesse est réduite ou limitée à la dérive due au vent ; le navire ne lutte plus contre les mouvements de la mer mais se laisse porter par elle. Cette allure est utilisée essentiellement dans le mauvais temps, pour limiter les efforts sur la coque ou au gréement, pour permettre à l'équipage de se reposer ou de s'alimenter ou pour effectuer des travaux qui demandent une certaine stabilité du navire. Cette allure peut éventuellement être conservée jusqu'au retour à des conditions plus clémentes, à condition que le vent ne pousse pas le navire vers des dangers. » Wikipedia, article Cape (nautisme)   « A la cape » décrit particulièrement bien l’état de l’économie française fin 2013. L’investissement y est atone et l’emploi n’évolue pas de façon suffisamment positive pour inverser la tendance à la hausse du chômage.   La conjoncture à la mi-septembre 2013 montre ainsi : -une très légère amélioration de la situation fin 2013 ; - un ralentissement des services alors que l’industrie continue de perdre des emplois ; - des fermetures d’usines qui se poursuivent à un rythme inchangé ; - des montants investis en forte baisse par rapport à 2012 ; - de fortes disparités régionales.  Un signal positif : le troisième trimestre 2013 est en amélioration [...]

février 2013

Les fermetures d’usines en France, de 2009 à 2012, et autres données

2017-01-06T17:33:38+00:00 5 février 2013|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo|

Nous avons diffusé à nos abonnés et à la presse un premier bilan de l'économie française en 2012, du point de vue de l'investissement et de l'emploi. Certains de ces chiffres ont été repris très largement, notamment sur les fermetures d'usines depuis 2009, cités par de nombreux organismes de presse, dont Les Échos, le Monde, le Figaro, TF1 ou l'Expansion. Ci-dessous la page de notre rapport annuel consacrée à ce thème. Le rapport complet figure sur notre page téléchargements.

décembre 2012

L’investissement étranger en France, quelques données pour 2009-2012

2016-11-04T17:51:26+00:00 21 décembre 2012|Observatoire de l'investissement Trendeo, Trendeo|

  Graphique 1. : Solde mensuel des annonces de créations et suppressions d’emplois en France 2009-2012.   Les différents pays étrangers n’ont pas le même comportement. Comme le montre le graphique 2 ci-dessous, les investisseurs américains ont supprimé plus de 5000 emplois depuis 2009 (après un maximum de 14000 emplois supprimés en juin 2010). Les investisseurs britanniques ont supprimé un total de 2700 emplois depuis 2009, après un maximum de 4000 emplois supprimés en mai 2010. L’Allemagne est revenue à une centaine d’emplois au-dessus de son niveau de 2009, après un maximum de près de 5000 emplois supprimés en novembre 2009, comme la Belgique avec presque 700 emplois créés depuis 2009. Le Japon et la Chine, depuis 2009, ont presque toujours créé plus d’emplois qu’ils n’en ont supprimés, pour un montant cumulé de respectivement 1800 et 1900 emplois. Graphique 2. : Solde cumulé des emplois créés et supprimés en France depuis janvier 2009, par pays d’origine des investisseurs.   [framed_box rounded="true"]Parmi les annonces récentes de fermetures de sites par des investisseurs étrangers, on trouve : Le suisse Petroplus à Petit-Couronne (550 salariés), le suédois Electrolux à Revin (430 salariés) sont connus. On trouve également des sites plus petits comme celui du fabricant américain de cosmétiques Revlon à Bezons (61 emplois) ou celui du chauffagiste néerlandais Baxi à Villeneuve-Saint-Germain dans l’Aisne [...]

novembre 2012

Les champions cachés du XXIème siècle. Hermann Simon décortique les ETI à succès

2017-06-04T18:16:46+00:00 26 novembre 2012|gestion, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Trendeo|

Juste sorti chez Economica, cet ouvrage tombe au bon moment pour illustrer une modification de notre observatoire de l'investissement et de l'emploi. Nous avons en effet ajouté dans l'observatoire, à partir de septembre 2012, la distinction faite par l'INSEE entre microentreprises, PME, entreprises de taille intermédiaire (ETI) et grandes entreprises (cf. une synthèse de l'INSEE sur le sujet, et la définition des seuils). Le livre d'Hermann Simon, qui étudie le sujet depuis de nombreuses années, illustre de façon très convaincante l'intérêt qu'il peut y avoir à étudier les caractéristiques de certaines ETI, qu'il dénomme les "champions cachés". Les définitions entre les deux notions ne se recoupent pas complètement : les "champions cachés" sont des entreprises de taille intermédiaire qui occupent l'une des trois premières places de leur marché mondial. De nombreuses entreprises de taille intermédiaire ne connaissent pas un tel succès. Par ailleurs, les seuils de revenus sont différents : Hermann Simon limite le chiffre d'affaires maximum des champions cachés à 3 milliards d'euros, l'INSEE fixe celui des ETI à 1,5 milliard d'euros (le CA moyen des ETI françaises est de 200 M€, celui des quelques 2000 champions cachés recensés par Simon est de 326 M€). Même si les définitions diffèrent sensiblement, elles se recoupent en partie et il est utile de pouvoir s'intéresser à ces entreprises qui ont [...]

L’investissement et l’emploi en France en septembre 2012

2016-11-04T12:39:17+00:00 14 novembre 2012|Conjoncture, Non classé, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires|

Nous avons diffusé en septembre dernier, une note de synthèse sur la conjoncture de la rentrée 2012. Cette note a été adressée à nos clients ainsi qu'à quelques journalistes. Vous la trouverez disponible en téléchargement ci-dessous. Le passage suivant est l'introduction de la note. Bonne lecture, et n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements sur nos prestations. David Cousquer, gérant de Trendeo et créateur de l'Observatoire de l'emploi et de l'investissement. [divider_line] Les données présentées ici sont issues de l’Observatoire de l’investissement de Trendeo. Elles sont communiquées pour illustrer les capacités de cet outil innovant dans l’analyse de la conjoncture de l’emploi et de l’investissement. Nos clients utilisent cette base pour des travaux de veille commerciale ou des analyses de conjoncture territoriale ou sectorielle. Au mois de septembre 2012, la conjoncture est fortement dégradée, avec des créations d’emplois en baisse et, simultanément, des suppressions en hausse. Cette situation ne s’était produite que deux fois au cours des treize derniers trimestres - au troisième trimestre 2010 et au deuxième trimestre 2011. La conjoncture du quatrième trimestre dépendra de plusieurs facteurs, évoqués ci-après. Il s’agira tout d’abord de savoir si les emplois publics vont repartir à la baisse, accompagnant la dégradation des emplois privés ou, s’ils vont, au contraire, amortir ce mouvement. Le redémarrage éventuel des services sera également [...]

décembre 2011

Désindustrialisation : les fermetures d’usines en France 2009-2011

2016-11-04T12:39:17+00:00 28 décembre 2011|Conjoncture, Non classé, Observatoire de l'investissement Trendeo|

Depuis le 1er janvier 2009, l’Observatoire de l’investissement de Trendeo, base de données publique commercialisée par abonnement, a enregistré plus de 20 000 annonces d’investissement et de désinvestissement dans tous les secteurs et toutes les régions de l’économie française. Cela correspond à plus de 480 000 emplois créés et 572 000 emplois supprimés. La note suivante détaille plus précisément la situation de l’industrie et conclut à une amélioration très précaire de la situation de l’industrie. Les emplois dans le secteur de l’industrie manufacturière Depuis 2009, le secteur de l’industrie manufacturière détruit plus d’emplois qu’il n’en crée, pour un nombre de près de 100 000 emplois industriels perdus sur trois années. Alors que dès 2010 l’économie française prise globalement a recommencé à créer des emplois, l’industrie continue d’en supprimer. Le rythme de ces suppressions se réduit néanmoins. 2009 2010 2011 Industrie manufacturière -79 870 -14 294 -5 105 Ensemble de l'économie -117 338 12 665 18 294 Solde net des emplois créés ou supprimés dans les annonces d’investissement et de désinvestissement relevées par l’Observatoire de l’investissement de Trendeo Des sous-secteurs manufacturiers diversifiés Quelques sous-secteurs ont continué à créer des emplois L’industrie manufacturière regroupe un grand nombre de sous-secteurs, dont certains ont continué à créer des emplois sur la période 2009-2011. Les trois plus importants sont la construction aéronautique et spatiale, entraînée par Airbus ; les [...]

Délocalisations et relocalisations depuis 2009, une mise à jour

2016-11-04T12:39:17+00:00 14 décembre 2011|Non classé, Observatoire de l'investissement Trendeo|

Le journal télévisé de France 2, hier soir 13 décembre 2011, évoquait les relocalisations. Ce sont des décisions de rapatriement en France d'une production antérieurement réalisée à l'étranger. Certains de nos chiffres ont été cités, notamment le nombre de délocalisations et de relocalisations (sur la photo, 13 relocalisations en 2010 et 6 en 2011, et 28 délocalisations en 2011).   Nous publions donc ici l'ensemble des données détaillées pour 2009, 2010 et 2011.   Les délocalisations dans l'ensemble de l'économie française Comme l'indique le tableau ci-dessous, tous secteurs confondus, les délocalisations représentent, en moyenne pour la période 2009-2011, 17 000 emplois perdus sur plus de 500 000, soit 3% des suppressions d'emplois. Ce chiffre est probablement un plancher : nos informations reposent sur les annonces des syndicats ou de la presse, qui mentionnent simultanément la fermeture d'un site ou des réductions d'effectifs et l'ouverture d'un site à l'étranger. Certaines entreprises arrivent cependant probablement à obtenir une certaine discrétion sur leurs décisions. 2009 2010 2011 2009-2011 Suppressions d'emplois -285 729 -171 149 -105 134 -562 012 Dont délocalisations -11 688 -3 022 -2 334 -17 044 (En nb d'opérations) 105 37 28 170 En % des emplois supprimés 4,1% 1,8% 2,2% 3,0%   Ce chiffre comprend également des emplois de service moins aisément délocalisables que les emplois industriels.   Les [...]

octobre 2011

Les données de l’Observatoire de l’investissement de Trendeo corrélées à l’indicateur emploi salarié de l’INSEE

2016-11-04T12:39:17+00:00 24 octobre 2011|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires|

L'Observatoire de l'investissement de Trendeo collecte des données sur les créations et suppressions d'emplois liées aux investissements et désinvestissements annoncés en France. Depuis le premier janvier 2009, nous avons collecté plus de 18 000 annonces qui représentent 470 000 emplois créés et 540 000 emplois supprimés. Ces informations, recensées à travers plus de 4 500 sources et accessibles à nos abonnés, permettent un suivi de l'activité des régions et des secteurs de l'économie, et facilitent également une veille commerciale efficace. Nous publions régulièrement des indications sur la conjoncture issues de cette base de données, comme par exemple une analyse de la conjoncture au troisième trimestre 2011. Nous avons pu constater lors de ces publications que nos données sur les investissements verts ou l'automobile recoupent des données issues d'autres sources. Une comparaison récente de nos données avec les statistiques trimestrielles de l'emploi salarié publiées par l'INSEE montre également une bonne corrélation entre les deux séries depuis le lancement de l'Observatoire de l'investissement, en avril 2009. Le graphique ci-dessous compare les données de l'INSEE (indicateur Emploi salarié, publié sur le site de l'INSEE, parmi les indicateurs de conjoncture) et le solde net trimestriel des emplois créés et supprimés recensés par Trendeo - auquel les abonnés de l'Observatoire de l'investissement peuvent librement accéder, et en temps réel. La corrélation est forte, et [...]

septembre 2011

Le diagnostic territorial à l’aide des données de l’Observatoire de l’investissement de Trendeo

2016-11-04T12:39:17+00:00 27 septembre 2011|Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires|

Depuis le mois de janvier 2011, Trendeo propose une prestation d’analyse de positionnement des territoires. Il s’agit, au cours d’un séminaire d’une matinée, de réfléchir sur les caractéristiques d’un territoire. Le positionnement de la zone considérée est comparé aux données nationales ou à celles de territoires de référence. L’objectif est de faciliter l’émergence d’un diagnostic territorial commun, susceptible d’influer sur les stratégies de développement. Nous avons réalisé par deux fois cet exercice dans des contextes régionaux ou départementaux. L’intérêt des participants a été marqué. Nous présentons ici quelques étapes du diagnostic, réalisé à travers les données de l’Observatoire de l’investissement. 1 : Le positionnement par grands secteurs La région considérée est d’abord positionnée dans l’économie française : elle représente 9,8% des annonces de créations d’emplois liées à des investissements depuis janvier 2009. La décomposition des emplois créés par secteur montre une représentation supérieure à ce taux pour les secteurs de l’agriculture (mais avec un nombre d’emplois faible), pour les eaux et déchets, le transport et la logistique, le commerce. L’objectif de cette première étape est de repérer les secteurs forts et faibles au niveau régional. Nombre d’emplois créés à l’occasion d’investissements recensés par Trendeo dans l’Observatoire de l’investissement en France – Janvier 2009 – Juin 2011. 2 : Le positionnement par [...]

juillet 2011

Premier semestre 2011, détail de la situation de quelques secteurs

2016-11-04T12:39:18+00:00 15 juillet 2011|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo|

Données détaillées pour les principaux secteurs de l'économie française Dans notre article précédent, nous fournissions les données de l'Observatoire de l'investissement pour l'ensemble de l'économie française. Ces données sont ici complétées par les résultats détaillés dans certains des principaux secteurs.   L’industrie manufacturière Pour l’industrie manufacturière dans son ensemble, la tendance est à une amélioration régulière depuis le premier semestre 2009. Le premier semestre 2011 voit le solde des emplois créés et supprimés devenir positif pour la première fois. Cela ne suffit cependant pas à réduire significativement le solde net des emplois supprimés pendant la période, qui est de 91 000 emplois.   Solde des emplois créés ou supprimés dans l’industrie manufacturière   Évolution du nombre d’opérations annoncées dans l’industrie manufacturière L’Observatoire de l’investissement distingue les créations de sites des extensions de sites existants. Pour les opérations de création ou d’extension de site entraînant la création de plus de dix emplois dans l’industrie manufacturière, les données évoluent de façon contrastée. Le nombre de créations annoncées a en effet continué à croître jusqu’au début de l’année 2010, puis diminue depuis. Le nombre d’extensions a également crû jusqu’au début de l’année 2010, mais est resté stable par la suite. De ce fait, la part des extensions dans l’ensemble des décisions d’investissement dans le secteur de l’industrie manufacturière a augmenté sur toute la [...]

La conjoncture de l’investissement au premier semestre 2011 : reprise toujours lente, et fragile

2016-11-04T12:39:18+00:00 11 juillet 2011|Conjoncture, Développement durable, Observatoire de l'investissement Trendeo|

Sur le site de Trendeo, les indicateurs de la conjoncture de l'investissement en France ont été mis à jour pour le deuxième trimestre 2011. L'évolution de l'investissement reste en amélioration mais très faiblement. Les créations d'emploi sont en diminution au deuxième trimestre 2011 par rapport au deuxième trimestre de 2010 : avec près de 42 000 créations annoncées de mai à juin 2011, les créations sont en baisse de près de 8%.     Les suppressions d'emploi connaissent une baisse de 12,3%,   heureusement supérieure à la baisse des créations, avec près de 39 000 suppressions annoncés au deuxième trimestre 2011, contre 44 000 au deuxième trimestre 2010 .   Le solde net trimestriel des emplois créés ou supprimés est positif, avec 3 000 emplois créés au 2ème trimestre 2011 contre 1000 au 2ème trimestre 2010. Comme l'indique cependant  le graphique ci-dessous, en données mensuelles, l'orientation est à la baisse depuis le mois de janvier et le mois de juin a même été négatif, les suppressions d'emplois dépassant les créations (près de 7000 emplois nets supprimés pour le mois de juin).     Le solde des annonces de créations et de suppressions d'emplois réalisées à l'occasion d'investissements ou de désinvestissements depuis le 1er janvier 2009 restera donc probablement négatif pendant plusieurs mois.         Les investissements verts [...]

avril 2011

L’impact d’internet sur l’économie française selon McKinsey : essentiel mais surévalué

2016-11-04T12:39:18+00:00 6 avril 2011|Conjoncture, Observatoire de l'investissement Trendeo|

Le rapport McKinsey sur l’impact d’internet sur l’économie française est présenté de façon spectaculaire, avec l’annonce que la filière internet représente 25% des créations d’emploi en 1995-2010 en France. Le rapport regorge d’indicateurs issus de sources différentes, de niveau macroéconomiques et microéconomiques. Tous tendent à renforcer l’idée que l’impact d’Internet est un facteur majeur de développement de nos économies. Les PME les plus utilisatrices d’Internet ont ainsi une croissance double des autres. Internet est désormais un outil stratégique indispensable à tous les secteurs d’activité – la galerie de portraits d’entrepreneurs incluse dans le rapport est spécialement illustrative à ce point de vue. [one_half] La lecture du rapport public ne permet pas de rentrer dans le détail des méthodes de calcul mais explicite la méthodologie générale employée. Il en ressort cependant une interrogation sur le chiffre le plus spectaculaire mis en avant par la presse : Internet a créé 25% des emplois en France depuis 1995. Il semble notamment que, dans le calcul de la contribution d’Internet au PIB, les transactions en ligne ont été comptabilisées comme relevant intégralement de la filière Internet. Ainsi l’achat d’un billet SNCF en ligne ne relève plus majoritairement de la filière transport et partiellement de la filière Internet, mais se voit affecté intégralement à Internet (« les biens et services vendus sur Internet sont comptabilisés [...]

mars 2011

« L’économie verte génère peu d’emplois en France »

2017-03-31T17:55:25+00:00 4 mars 2011|Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Veille|

Rémi Barroux publie un article ainsi titré, dans le Monde du 4 mars 2011. La publication de données du Commissariat général au développement durable sur "les éco-activités et l'emploi environnemental en 2009" fournit l'occasion de rappeler qu'en 2009, selon le CGDD, les éco-activités représentaient 427 100 emplois en France, une hausse de presque 3 000 emplois par rapport à 2008. Les données du Commissariat général sont complétées par celles de l'Observatoire de l'investissement de Trendeo, qui montrent une baisse des emplois créés en 2010 dans les investissements durables - cf. nos données pour 2009-2010. Extrait de l'article : «L'ambition affichée par le gouvernement reste forte : la croissance verte doit procurer un gisement d'emplois bienvenus au lendemain d'une crise économique qui a fait massivement remonter le chômage. En 2009 pourtant, la progression des emplois dits "verts" s'est tassée, selon le premier bilan établi par commissariat général au développement durable (CGDD). Cette tendance s'est confirmée en 2010, selon l'Observatoire de l'investissement, qui recense 4 383 emplois nets créés dans les secteurs verts en 2010 contre 7 240 en 2009. Pour la ministre de l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, "les emplois verts confirment leur caractère d'avenir : ils restent en croissance, alors que pour l'ensemble de l'économie, ils sont en retrait". Dans sa note de février 2011, "Les éco-activités et l'emploi environnemental en [...]

février 2011

Janvier 2011, enfin une reprise ?

2016-11-04T12:39:18+00:00 13 février 2011|Observatoire de l'investissement Trendeo, Veille|

Il ressortait de notre analyse de l'année 2010 que l'amélioration constatée par rapport à 2009 n'était pas encore franche : elle provenait d'un ralentissement marqué des suppressions d'emplois, mais pas d'une reprise des créations. Le mois de janvier 2011 est, de ce point de vue, encourageant. Les suppressions d'emplois en janvier 2011 sont en baisse de moins de 2% par rapport à janvier 2010 (7256 suppressions en 2011 contre 7398 en 2010). Les créations d'emplois ont augmenté de 38% par rapport à janvier 2010 (20 182 créations en janvier 2011, 14 553 en janvier 2010). * Le solde net des emplois créés atteint en conséquence son niveau le plus élevé depuis 25 mois, à près de 13 000 emplois nets créés selon les annonces recensées dans l'Observatoire de l'investissement. Parmi les secteurs dont la situation s'améliore ce mois-ci, le secteur de l'information et de la communication est celui dont la reprise est la plus marquée. L'utilisation d'une nomenclature plus fine permet de constater que cette amélioration provient en grande partie du secteur du développement de logiciels, en croissance forte depuis septembre dernier. Le mois de janvier 2011 pourrait donc marquer le début d'une reprise plus saine que l'amélioration constatée en 2010, c'est-à-dire reposant sur une dynamique de créations d'emplois plus que sur un ralentissement du rythme des suppressions. Toutes [...]

janvier 2011

Les investissements « verts » en France, 2009-2010

2016-11-04T12:39:19+00:00 28 janvier 2011|Développement durable, Observatoire de l'investissement Trendeo, Territoires, Veille|

Nous venons de diffuser auprès des abonnés de l’Observatoire de l’investissement une note qui résume les principales tendances observées pour les investissements « verts » en 2009-2010. En synthèse, les filières « vertes », telles que définies dans l’observatoire, représentent 4 000 à 8 000 emplois directs par an. Cela en fait la première filière industrielle française en 2009-2010 par nombre d’emplois créés. Ce secteur comprend une grande diversité d’acteurs et de projets. La filière solaire est la plus solide, au sens où on y recense tous types d’activité depuis l’amont (recherche et développement) jusqu’à l’aval (commercialisation, pose et maintenance) en passant par la fabrication. Les régions françaises sont très diversement positionnées pour accueillir et encourager ce type d’investissement. Il y a eu, cependant, un fort ralentissement des emplois induits par le développement des filières « vertes » en 2010 (-40%) par rapport à 2009, à contre-courant de la conjoncture globale qui a vu, en 2010, une forte amélioration. Nous reprenons ici quelques graphiques et données contenus dans cette note. La note complète peut être obtenue sur demande en utilisant le formulaire de contact de l’Observatoire de l’investissement. * 1.  Les investissements « verts » représentent la première filière industrielle française en termes de créations d’emplois En 2009-2010, les investissements « verts » ainsi définis ont entraîné la création de 11 623 [...]

Sept données sur l’investissement en France en 2010

2016-11-04T12:39:38+00:00 28 janvier 2011|Observatoire de l'investissement Trendeo, Veille|

Nous venons de diffuser auprès des abonnés de l'Observatoire de l'investissement une note qui résume les principales tendances observées en 2010 : la reprise de 2010 se confirme (plus de 16 109 emplois nets créés au lieu de 103 970 emplois nets supprimés en 2009), mais pour le moment, l'amélioration ne provient que du ralentissement des suppressions d'emplois. Les créations d'emplois ne progressent pas en 2010. Plus en détail, c'est le redressement entamé dans l'industrie manufacturière, spécialement dans le secteur automobile, qui est le premier facteur d'amélioration en 2010. D'un point de vue géographique enfin, c'est la région Midi-Pyrénées qui est particulièrement bien placée en 2010. Nous reprenons ici quelques graphiques et données contenus dans cette note. La note complète peut être obtenue sur demande en utilisant le formulaire de contact de l'Observatoire de l'investissement. * 1. Une reprise fragile Le solde net mensuel des créations et suppressions tend à s’améliorer, même s’il retombe ponctuellement dans le négatif (en 2010, cela s’est produit à quatre reprises : en avril, août, septembre et novembre). Les données cumulées depuis le 1er janvier 2009 semblent montrer que le rattrapage du choc de 2009 sera lent puisque, depuis cette date, un solde net de près de 90 000 emplois perdus s’est accumulé. Solde net mensuel et solde cumulé des emplois créés ou supprimés par [...]

décembre 2010

Nette dégradation de la conjoncture en novembre 2010

2016-11-04T12:39:38+00:00 3 décembre 2010|Observatoire de l'investissement Trendeo|

Le mois de novembre 2010 a vu le nombre de suppressions d'emplois annoncées dépasser  à nouveau celui des créations, avec un solde net de 3 300 emplois supprimés (12 894 annonces de créations et 16 194 annonces de suppressions). [pullright]Les annonces de créations d'emploi liées aux investissements ont baissé de 45% par rapport au mois précédent.[/pullright] [dropcapcircle]365[/dropcapcircle]Les annonces de créations d'emploi liées aux investissements ont baissé de 45% par rapport au mois précédent. C'est une nette dégradation par rapport au mois d'octobre 2010, pour lequel le solde des annonces était positif, avec 11 826 emplois nets créés. Les annonces de créations d'emploi liées aux investissements ont baissé de 45% par rapport au mois précédent. Les annonces de suppressions d'emploi ont, en sens inverse, augmenté de 38%. Le fait, c'est le mouvement continu d'amélioration dans le secteur de l'industrie manufacturière qui s'est interrompu en novembre, comme le montre le graphique ci-dessous. Même en écartant les 4 500 suppressions comptabilisées chez Renault (1 500 départs redoutés par les syndicats chez Renault à Douai, pas encore confirmés, et plan de départs de 3 000 salariés), le solde serait resté négatif pour le mois de novembre. * Par rapport à l'année 2009, le résultat net est moins négatif puisque le solde des emplois supprimés en novembre 2009 était de 13 255. Entre novembre [...]

Load More Posts