Téléchargements

/Téléchargements
Téléchargements2018-06-20T13:12:30+00:00

Données économiques et études en ligne

Capital investments in manufacturing activities worldwide, 2016-2018. An analysis by Trendeo.

Our data about industrial and high value investment in the European Union, tracked by our analysts from january 2016 to may 2018

Notre note sur l’année 2017, publiée début 2018. Des éclairages sur les financements de BPI France, sur les spécialisations territoriales par aire urbaine, les grandes fonctions productives…

Our data on industrial and high value investment in the United States, tracked by our analysts from january 2016 to may 2018

Our data about R&D investments worldwide, tracked by our analysts from january 2016 to may 2018

Our data about industrial and high value investment in Asia, 2016-2018

Our data on industrial and high value investment in Africa, 2016-2018

Les données Trendeo sur la France pour le 1er semestre 2016, avec un aperçu sur les métropoles, incluant des données sur les startups et levées de fonds.

Our World Industrial Investment Monitor, a factory of the future tracking tool. An overview of global industrial investment with a qualitative approach centered about the factory of the future.

Notre note de conjoncture de septembre 2017. Plusieurs éclairages sur la reprise dans l’industrie, le développement durable et les investissements français à l’étranger

Les données Trendeo pour la France concernant le premier semestre 2015, axées sur l’emploi industriel pour répondre à une invitation du Minefi.

L’année 2014 à travers l’observatoire de l’emploi et de l’investissement

Nous publions régulièrement des analyses issues principalement des données de l’Observatoire de l’investissement. Ces travaux ou notes sont diffusés par priorité à nos abonnés, mais vous pourrez les retrouver ici, avec un léger décalage, sous forme de fichier à télécharger.

L’emploi et l’investissement en france en 2014 par trendeo via Trendeo

L’Investissement et l’emploi des entreprises de taille intermédiaire en France, 2009-2013

L’étude menée sur les annonces de créations et de suppressions d’emplois depuis le 1er janvier 2009 jusqu’au 12 septembre 2013 montre que les ETI jouent un rôle d’amortisseur de la crise. Les conclusions en ont été présentées lors d’un forum organisé par l’ASMEP-ETI.

De 2009 à 2013, les ETI ont créé près de 80 000 emplois nets, alors que les grandes entreprises en ont supprimé près de 60 000. La comparaison du comportement des ETI et des grandes entreprises face aux évolutions de la croissance du PIB montre que les ETI ont une capacité de rebond supérieure à celle des grandes entreprises. Il faut un taux de croissance négatif pour que les ETI suppriment des emplois, en 2009. En phase de reprise, les ETI rebondissent plus vite que les grandes entreprises.

La suite figure dans la note ci-dessous.
Trendeo et Asmep-ETI, l’emploi et l’investissement des ETI en France, 2009-2013

Pour comprendre d’où proviennent nos données, téléchargez la brochure de présentation de l’Observatoire de l’investissement.

La conjoncture en France, septembre 2013

« Lorsque le navire est à la cape, le vent et la mer arrivent généralement par le travers, la vitesse est réduite ou limitée à la dérive due au vent ; le navire ne lutte plus contre les mouvements de la mer mais se laisse porter par elle. Cette allure est utilisée essentiellement dans le mauvais temps, pour limiter les efforts sur la coque ou au gréement, pour permettre à l’équipage de se reposer ou de s’alimenter ou pour effectuer des travaux qui demandent une certaine stabilité du navire.

Cette allure peut éventuellement être conservée jusqu’au retour à des conditions plus clémentes, à condition que le vent ne pousse pas le navire vers des dangers. »

Wikipedia, article Cape (nautisme)

« A la cape » décrit particulièrement bien l’état de l’économie française fin 2013. L’investissement y est atone et l’emploi n’évolue pas de façon suffisamment positive pour inverser la tendance à la hausse du chômage.

La conjoncture à la mi-septembre 2013 montre ainsi :

  • une très légère amélioration de la situation fin 2013 ;
  • un ralentissement des services alors que l’industrie continue de perdre des emplois
  • des fermetures d’usines qui se poursuivent à un rythme inchangé
  • des montants investis en forte baisse par rapport à 2012
  • de fortes disparités régionales.

La suite figure dans la note ci-dessous.

Emmanuel Grasland, journaliste aux Échos, a consacré un article à certaines données de la note ci-dessous, titré « Comment la France se vide de ses usines« .