Relocalisations, l’année zéro ?

Les relocalisations sont très discutées en ce moment dans les média. On note beaucoup d’articles qui souhaitent le raccourcissement des chaînes de valeur, le produire local, la souveraineté industrielle, … Et selon les auteurs, il s’agit de cibler quelques secteurs prioritaires (la pharmacie, l’alimentation) ou l’ensemble de l’activité.

Quoi qu’il en soit, nous sommes prêts chez Trendeo, à suivre ces évolutions.

Vous trouverez ci-dessous quelques données qui montrent que :

  • les relocalisations existent, mais en faible nombre depuis 2009, une grosse dizaine par an, donc bien moins que les délocalisations ;
  • les relocalisations concernent principalement l’industrie ;
  • en part de créations d’emplois, elles pèsent encore peu, moins de 1% des créations d’emplois industriels ;
  • une hausse des délocalisations début 2020 montre que la tendance à la relocalisation n’est pas acquise.

Nous sommes donc, si les relocalisations doivent croître, à un point de départ.

Un rappel cependant : la reprise industrielle récente entraînait déjà des difficultés de recrutement, les relocalisations ne se feront pas sans un effort de productivité important.

Chiffres et observations issues de notre base de données sur l’emploi et l’investissement en France : www.observatoire-investissement.fr.

Nos abonnés ont accès aux informations détaillées sur les opérations de la semaine, et sur plus de 67 000 autres. 

N’hésitez pas à nous contacter pour tester nos bases France ou Monde