La reprise économique en France en 2017

A travers notre observatoire de l’emploi et de l’investissement en France, nous collectons de l’information économique en continu. Deux fois par an, nous réalisons une note de conjoncture qui a pour objet de montrer ce que nos données reflètent des grandes tendances de l’économie française par secteur et par territoire.

Notre dernière note, qui vient d’être publiée, met en évidence cinq points positifs :

– un solde record des créations nettes d’emplois (créations moins suppressions), tous secteurs confondus ;

– pour la première fois depuis 2009, ce bon résultat est obtenu grâce à une hausse des créations d’emplois, et non plus seulement à la baisse des suppressions d’emplois ;

– le troisième signal important, à notre sens, est que les grandes entreprises se joignent au mouvement. Pour la première fois depuis 2009, PME, ETI et grandes entreprises contribuent à parts égales aux créations d’emplois ;

– le quatrième point encourageant est que l’industrie bénéficie également de la reprise et contribue à nouveau aux créations d’emplois : la production industrielle, dans notre analyse par grandes fonctions productives, prend place au deuxième rang après la production de services et devant les points de vente ou la logistique ;

– le cinquième et dernier point positif est la bonne tenue des startups et des levées de fonds. Ce pan nouveau de l’économie française reste dynamique et se place au troisième rang (fictivement puisque les startups ne sont pas un secteur d’activité) des secteurs de l’économie française.

 

La note intégrale est disponible en téléchargement.