Trendeo publie une analyse détaillée de l’investissement en France en 2009

Accueil/Territoires, Veille/Trendeo publie une analyse détaillée de l’investissement en France en 2009

L’Observatoire de l’investissement a été créé par Trendeo en juillet 2009. L’objectif de cette base de données, accessible par abonnement, est de recenser, en temps réel, toute l’information sur les investissements et désinvestissements en France dès lors que ces opérations entraînent des recrutements ou, en sens inverse, des suppressions d’emplois.

*

Ce choix correspond à une volonté de recenser des événements qui ont un poids en termes de développement économique. Il permet aussi de restreindre le champ des données recherchées à un phénomène bien couvert par les médias : l’évolution de l’emploi.

Cette méthodologie nous a permis, en 2009, de recenser 4 836 opérations : 2 340 investissements correspondant à 151 410 emplois créés, et 2 496 désinvestissements correspondant à 273 473 emplois supprimés.

*

Par rapport aux données portant sur l’investissement comptable et macroéconomique, telles qu’établies par l’INSEE, nous ne présentons que des données partielles, se rapportant aux investissements évoqués par les médias. Nos données ont permis toutefois de retracer 43 milliards d’euros d’investissements.

Les données que nous collectons constituent ainsi un indicateur original, qui n’est pas comparable aux statistiques existantes, mais qui permet d’analyser, en temps réel, la confiance en l’avenir manifestée par les investisseurs en France. Que, mois par mois, les désinvestissements dépassent les investissements reflète une crainte généralisée à presque tous les secteurs et constitue un bon indicateur du moral des décideurs (même si le mois de janvier 2010 s’est avéré le meilleur depuis la création de l’observatoire).

*

Un dossier complet de 78 pages présente nombre d’analyses sur les résultats de l’année 2009 (télécharger le sommaire). Il comprend un décompte des délocalisations et relocalisations, des données par secteur et par filières, en emplois et en montants investis, un classement des régions et d’autres éclairages particuliers, comme la carte du solde des annonces de créations et de suppressions d’emplois par bassin d’emploi, reproduite ci-dessous.

*

Les principaux résultats sont les suivants :

*

– l’année 2009 a été très mauvaise, sans surprise. Nous avons recensé plus de 120 000 emplois nets supprimés ;

– l’industrie manufacturière est de très loin le premier secteur touché, avec plus de 80 000 emplois nets supprimés ;

– ce sont ensuite les administrations publiques, et notamment les armées, qui ont annoncé des réductions d’effectifs en 2009 ;

– quelques rares secteurs ou filières ont annoncé plus de créations d’emplois que de suppressions : le commerce, les sports et loisirs, l’aéronautique, la filière des emplois « verts » ;

– la répartition régionale de ces annonces montre que les régions industrielles sont évidemment plus touchées, mais que l’Île-de-France subit également très durement la récession.

*

L’étude de 78 pages accompagnée du tableur comprenant les 4 800 informations détaillées recensées par nos soins est commercialisée par Trendeo, au prix de 1 150 € HT (et adressée gratuitement aux organismes abonnés à l’observatoire de l’investissement). Le formulaire de contact peut être utilisé pour toute demande à ce sujet.

*

Carte de France par bassin d’emploi, indiquant le solde net des emplois créés par les annonces d’investissement et de désinvestissement recensées en 2009

carte_trendeo_2009

2016-11-04T12:39:39+00:00 3 février 2010|Territoires, Veille|