Le quotidien Les Echos de ce jour publie des chiffres issus d’une analyse de la filière automobile réalisée par Trendeo, avec les données de l’observatoire de l’investissement :

…Au total, l’ensemble de la branche a enregistré la suppression de 34.434 emplois sur les huit premiers mois de 2009, selon l’Observatoire de l’investissement qui dépend de la société Trendeo. Ce total a été très partiellement contrebalancé par 5.955 créations de postes sur la même période, si bien qu’au total, 28.479 emplois nets ont été détruits. Fin décembre 2008, l’industrie automobile française comptait 257.000 personnes, selon le Comité des constructeurs français d’automobiles.

Depuis janvier, 308 annonces diverses de la part des entreprises du secteur ont entraîné des réductions d’emplois, tandis que 36 initiatives doivent se traduire par des créations. Sur les destructions proprement dites, les délocalisations de production, chez les constructeurs comme chez les équipementiers, représentent à ce jour 4.856 postes perdus, soit 14 % du total. Quelque 42 % des réductions sont par ailleurs liées à des plans de réduction d’effectifs, parfois consécutifs à une reprise, et 27 % résultent de fermetures de sites…

L’article est signé de Denis Fainsilber.

Télécharger l’article complet

L’observatoire de l’investissement permet de compléter cette analyse, par exemple avec l’évolution mensuelle des emplois nets (graphique 1) ou la répartition géographique des investissements et désinvestissements (graphique 2).

emplois automobiles janv-août 2009Graphique 1 : Evolution mensuelle du solde net des investissements et désinvestissements annoncés dans la filière automobile, mesuré en emplois

Désinvestissements par région - filière automobileGraphique 2 : Répartition régionale des désinvestissements annoncés dans la filière automobile depuis le mois de janvier 2009, en emplois.

Pour obtenir les données complètes sur la filière automobile – payantes – n’hésitez pas à nous contacter.

2016-11-04T12:39:59+00:00 11 septembre 2009|Territoires|