L’Usine du Futur, quels secteurs et par quels pays ?

/, Industrie mondiale, Industries & Stratégies, Trendeo/L’Usine du Futur, quels secteurs et par quels pays ?

Pour le dernier billet de cette série présentant les grandes lignes de notre baromètre 2017 de l’Usine du Futur, des précisions sur les secteurs de l’Usine du Futur et les pays en première position sur ce thème stratégique.

En termes de secteurs, le tableau ci-dessous montre les secteurs de l’Usine du Futur qui ont un score supérieur à la moyenne, dans les projets notés par Trendeo, et détaille le score moyen sur chacun des six critères. On constate ainsi que le secteur des boissons est en tête, en termes de note globale moyenne (1,66), en raison principalement de ses efforts environnementaux. Le tableau peut se lire également par critère, ce qui met en avant, par exemple, sur le critère de la flexibilité de la production (la capacité à varier les objets produits), les secteurs comme le matériel électrique et la pharmacie.

Sur le critère de l’efficacité énergétique, c’est le secteur de la production d’électricité, gaz et vapeur qui vient en tête, assez logiquement, suivi des services d’information (il s’agit de data centers principalement, très consommateurs d’énergie).

Par nationalité de l’investisseur principal, la carte ci-dessous donne des éléments sur la qualité des investissements, mesurée selon les critères de l’Usine du Futur. L’Europe du Nord (Royaume-Uni, Irlande, Suède, Norvège et Danemark), est en tête avec un score moyen de 1,34. Cela concerne la note moyenne de l’ensemble des investissements portés par des entreprises d’Europe du Nord, quelle qu’en soit la localisation. En sens inverse, l’Afrique Centrale a un score moyen de 0,26. Ce n’est pas sans lien avec le faible score des secteurs liés aux activités extractives.

Pour les lecteurs de cette série de billets en ligne, un détail qui ne se trouve pas dans notre baromètre 2017 : par pays, le trio de tête est formé par la Suède, l’Autriche et la Norvège. L’Allemagne vient en 12ème position, et la France en 13ème position, avec des scores très proches de 1,18 pour l’Allemagne et de 1,17 pour la France.

Toutes les données présentées et commentées ici sont issues de notre base de données sur l’investissement industriel mondial, Industries & Stratégies, disponible par abonnement.