Nette dégradation de la conjoncture en novembre 2010

//Nette dégradation de la conjoncture en novembre 2010

Le mois de novembre 2010 a vu le nombre de suppressions d’emplois annoncées dépasser  à nouveau celui des créations, avec un solde net de 3 300 emplois supprimés (12 894 annonces de créations et 16 194 annonces de suppressions).

[pullright]Les annonces de créations d’emploi liées aux investissements ont baissé de 45% par rapport au mois précédent.[/pullright]

[dropcapcircle]365[/dropcapcircle]Les annonces de créations d’emploi liées aux investissements ont baissé de 45% par rapport au mois précédent. C’est une nette dégradation par rapport au mois d’octobre 2010, pour lequel le solde des annonces était positif, avec 11 826 emplois nets créés. Les annonces de créations d’emploi liées aux investissements ont baissé de 45% par rapport au mois précédent. Les annonces de suppressions d’emploi ont, en sens inverse, augmenté de 38%.

Le fait, c’est le mouvement continu d’amélioration dans le secteur de l’industrie manufacturière qui s’est interrompu en novembre, comme le montre le graphique ci-dessous. Même en écartant les 4 500 suppressions comptabilisées chez Renault (1 500 départs redoutés par les syndicats chez Renault à Douai, pas encore confirmés, et plan de départs de 3 000 salariés), le solde serait resté négatif pour le mois de novembre.

*

Par rapport à l’année 2009, le résultat net est moins négatif puisque le solde des emplois supprimés en novembre 2009 était de 13 255. Entre novembre 2010 et novembre 2009, les annonces de créations ont été en hausse de 27%, et les annonces de suppressions ont diminué de 30%.

[highlight_green]Par rapport à l’année 2009, le résultat net est moins négatif puisque le solde des emplois supprimés en novembre 2009 était de 13 255. Entre novembre 2010 et novembre 2009, les annonces de créations ont été en hausse de 27%, et les annonces de suppressions ont diminué de 30%.[/highlight_green]

Pour l’ensemble de l’année 2010, le solde des annonces comptabilisées dans l’Observatoire, en lien avec les opérations d’investissements et de désinvestissement des entreprises et des administrations, reste faiblement positif avec 13 036 emplois créés (157 781 créations et 144 745 suppressions). Le bilan final pour l’année 2010 devrait rester faiblement positif, si le mois de décembre 2010 n’est pas pire que décembre 2009. Cela ne rattrapera pas, quoi qu’il en soit, le fort mauvais solde de l’année 2009 (101 202 emplois nets supprimés).

Pour plus de renseignements consultez l’Observatoire de l’investissement de Trendeo

2016-11-04T12:39:38+00:003 décembre 2010|Observatoire de l'investissement Trendeo|